fbpx

Les mathématiques selon la pédagogie Montessori

materiel mathématiques Montessori

Introduction aux mathématiques

Les mathématiques sont omniprésentes chez le jeune enfant dès le premier jour. Quel âge avez-vous ? Dans une heure, vous irez à l’école. Tu es né le 2…

Le nombre lui-même ne peut être défini et la compréhension du nombre se développe à partir de l’expérience avec des objets réels, mais ils finissent par devenir des idées abstraites.

C’est l’un des concepts les plus abstraits que l’esprit humain ait jamais rencontré. Aucun aspect physique des objets ne peut jamais suggérer l’idée de nombre. La capacité à compter, à calculer et à utiliser des relations numériques est l’une des plus importantes réalisations de l’homme. Le concept de nombre n’est pas la contribution d’un seul individu, mais le produit d’une évolution sociale progressive.

Le système de nombres qui a été créé au cours de milliers d’années est une invention abstraite. Il a commencé par la réalisation d’un, puis de plusieurs. Il est merveilleux de voir à quel point l’enfant est prêt à comprendre ce même concept.

L’arithmétique traite de la forme, de l’espace, des nombres, de leurs relations et de leurs attributs par l’utilisation de nombres et de symboles. C’est une étude de la science du motif et comprend des motifs de toutes sortes, tels que des motifs numériques, des motifs abstraits, des motifs de forme et de mouvement.

Dans la salle de classe Montessori, cinq familles avec les mathématiques sont présentées à l’enfant : arithmétique, géométrie, statistiques et calcul. Plus précisément, les concepts abordés en classe primaire sont la numération, le système décimal, le calcul, les tableaux arithmétiques, les nombres entiers, les fractions et les nombres positifs. Nous proposons l’arithmétique à l’enfant dans les deux dernières années de la première place des développements de quatre à cinq et six ans.


L’arithmétique est la science du calcul à l’aide de nombres réels positifs. C’est plus précisément le processus d’addition, de soustraction, de multiplication et de division. Le matériel de la classe Montessori du primaire présente également des expériences sensorielles en géométrie et en algèbre.

étagère de mathématiques Montessori dans une salle de classeLes petits enfants sont naturellement attirés par la science des nombres. Les mathématiques, comme le langage, sont le produit de l’intellect humain.

Elles font donc partie de la nature d’un être humain. Les mathématiques naissent de l’esprit humain lorsqu’il entre en contact avec le monde et lorsqu’il contemple l’univers et les facteurs du temps et de l’espace.

Elles encadrent l’effort de l’homme pour comprendre le monde dans lequel il vit. Tous les humains, même les petits enfants, ont cette propension mathématique. On peut donc dire que le genre humain a un esprit mathématique.


Montessori a repris cette idée que l’homme a un esprit mathématique du philosophe français Pascal. Maria Montessori a dit qu’un esprit mathématique était « une sorte d’esprit qui se construit avec précision ». L’esprit mathématique a tendance à estimer, a besoin de quantifier, de voir l’identité, la similarité, la différence et les modèles, d’établir un ordre et une séquence et de contrôler l’erreur.

Le nourrisson et le jeune enfant observe et expérimente le monde de manière sensorielle. À partir de cette expérience, l’enfant extrait des concepts et des qualités des choses de l’environnement. Ces concepts permettent à l’enfant de créer un ordre mental. L’enfant établit une carte mentale, qui favorise l’adaptation à l’environnement et aux changements qui peuvent s’y produire.

Des idées claires, précises et abstraites sont utilisées pour la réflexion. La connaissance croissante de l’environnement par l’enfant lui permet d’avoir un sens du positionnement dans l’espace. La numéracité est également liée à une orientation particulière.

Dans le premier plan du développement, la tendance humaine à faire de l’ordre ainsi que la période sensible pour l’ordre soutiennent l’exactitude avec laquelle l’enfant classe son expérience du monde. Les matériaux Montessori aident l’enfant à construire un ordre précis. En classe, l’enfant se voit offrir du matériel et des expériences pour l’aider à construire un ordre interne. C’est l’ordre interne qui rend l’enfant capable de bien fonctionner dans son environnement. L’ordre sous les filles donne le pouvoir de raisonner et de s’adapter aux changements dans l’environnement.

Chaque culture a un modèle de fonctionnement dans cette société. Ce modèle est absorbé par l’enfant et devient la base sur laquelle l’enfant construit sa vie. Ce modèle culturel est le contexte de la classe Montessori. Les exercices de vie pratique sont les tâches quotidiennes de la culture familiale et comprennent les courtoisies par lesquelles les gens se mettent en rapport. L’enfant est attiré par ces activités parce qu’elles correspondent aux coutumes de son peuple. Il est attiré par le but réel qui engage son intellect.

Lorsqu’il commence à travailler avec les Exercices de la vie pratique, il est de plus en plus attiré par l’ordre et la précision qui sont requis. La participation à ces activités aide l’enfant à devenir un membre de la société de ses pairs dans la salle de classe. Sans que l’enfant le sache, ces activités établissent des schémas dans le système nerveux. La répétition établit ces schémas et conduit à la facilité de l’effort.

Le matériel sensoriel est un matériel mathématique. Il est exact. Il est présenté avec exactitude et sera utilisé par l’enfant avec exactitude. Les activités font appel à la précision, donc